Enquêtes sensibles : mobilisation et production de savoirs

Les enquêtes sensibles, ou enquêtes de conscientisation visaient, dès le 19e siècle, à connaître les conditions de vie des classes populaires et à permettre aux « questionné-es » d’en prendre conscience et de se mobiliser.

Longtemps oubliée comme méthode d’éducation populaire, elle permet, tant pour l’enquêteur-ice que l’enquêté-e, de partager des réalités, de co-construire des analyses et d’en finir avec le sentiment d’impuissance ou d’isolement. C’est ainsi un outil potentiel de construction de revendications politiques ou sociétales basé sur la perception qu’on les gens de leur réalité.

Nous expérimenterons à partir de thématiques choisies par les stagiaires cet outil d’intervention mobilisable sur un lieu de travail, un quartier, une structure.

  • Dates : du 20 au 24 mars 2017, pendant le Festival "Le Contrepied dans l’plat"
  • Durée : 32 heures sur 5 jours
  • Frais pédagogiques : 1 025 €