Le Catalogue et ses nouveautés

"Il est trop tard pour désespérer"

Pour 2017, nous avons fait le choix de faire "catalogue commun" avec deux alliés régionaux : une Scic : Le Champ Commun (56 Augan) et une association : Le Kerfad (35 St Germain sur Ille).
Vous pouvez le télécharger en un clic :
Plaqette formation à télécharger
Dans ces structures, vous pouvez rencontrer des personnes qui tiennent une épicerie, qui forment à tout va, qui dessinent des plans, qui relisent, qui brassent de la bière, qui font des livres, qui construisent des bâtiments, qui montent sur scène…
Dans ces structures, vous pouvez traverser des espaces différents, de l’auberge à la rue en passant par des salles de spectacle, des gîtes, des centres sociaux ou culturels, des universités…
Avec ces structures, vous pouvez vous former autour de jeunesse ou de milieu rural, de création de commerce ou de travail social, de lecture collective ou de création de coopératives, de citoyenneté ou de construction économique.

Ce qui nous rassemble n’est ni notre statut, ni notre taille, ni notre intérêt financier. C’est plutôt une envie de proposer une éducation populaire vivace et variée, qui s’incarne dans des réalités multiples. C’est aussi un choix politique : celui de faire vivre des structures collectives où la propriété des biens et de l’argent ne revient pas à une minorité, où la volonté démocratique se vit au quotidien dans les relations et l’organisation. Nous ne raisonnons pas en termes de rentabilité financière mais de rentabilité sociale, de circulation et de pérennisation des idées et des valeurs qui portent de tels projets. Nous ne proposons pas de solutions toutes faites ou de marches à suivre, mais des espaces pour penser, rencontrer, comprendre le monde pour le construire. Nous voulons contribuer aux trajectoires de personnes et de groupes qui cherchent à agir dans et sur le monde, pour qui les idées et les utopies sont des matériaux au même titre que leur expérience et celles des autres.

Et puisqu’un autre de nos points communs est de refuser une approche industrielle de la formation, nous ne pouvons que vous inviter vivement à nous contacter directement si quelque chose retient votre attention : parce qu’il s’agit peut-être de construire ensemble, parce que des conditions de participation peuvent changer, parce que d’autres propositions peuvent vous intéresser...

Du Côté du Contrepied en 2017, le retour du stage "Enquête" et deux nouvelles formations : Pour "Repenser le travail social" et "Intervenir dans l’espace public à l’échelle d’un quartier"

"Enquêtes sensibles : mobilisation et production de savoirs"
Les enquêtes sensibles, ou enquêtes de conscientisation visaient, dès le 19e siècle, à connaître les conditions de vie des classes populaires et à permettre aux « questionné-es » d’en prendre conscience et de se mobiliser.
Longtemps oubliée comme méthode d’éducation populaire, elle permet, tant pour l’enquêteur-ice que l’enquêté-e, de partager des réalités, de co-construire des analyses et d’en finir avec le sentiment d’impuissance ou d’isolement. C’est ainsi un outil potentiel de construction de revendications politiques ou sociétales basé sur la perception qu’on les gens de leur réalité.
Nous expérimenterons à partir de thématiques choisies par les stagiaires cet outil d’intervention mobilisable sur un lieu de travail, un quartier, une structure.

« Repenser ses pratiques pour agir dans le travail social »

Les logiques du capitalisme, illustré par le management, l’efficacité et le tout-marchandable, ont fini par entrer dans nos métiers si « humains ». Couplez à la sacro-sainte neutralité demandée dans le travail social, et vous retrouvez des professionnel-les d’un côté, des bénéficiaires de l’autre, et la souffrance au milieu.
Comment comprendre les différentes postures d’intervention sociale, leur sens, leur évolution et ce qu’elles soulèvent comme problématiques ? Quelle participation des habitant-es ou des publics en difficultés ? Quelle place à l’éducation populaire ?
En explorant nos questionnements et en expérimentant différentes méthodes et outils, nous enrichirons notre registre d’accompagnement et d’action.

"Intervenir dans l’espace public à l’échelle d’un quartier"
Cette année, nous proposons un stage « intervenir dans l’espace public » ancrer dans une réalité : celle d’un quartier rennais.
La première semaine sera celle de l’imprégnation des désirs de départ, du contexte d’intervention, de la rencontre avec les habitant-es, de la prise en compte des jalons posés dans l’organisation , et de la préparation de la semaine d’événements.
La deuxième semaine sera celle de la concrétisation et de l’expérimentation.
Tout au long de ce stage, nous verrons les conditions de la participation et de la mobilisation, la posture d’éducation populaire, l’importance de la réappropriation des espaces publics comme des espaces de rencontre et de débat.
Et nous réaliserons. Concrètement. Avec des vraies gens et avec modestie.