5/5 - (1 vote)

L’AAH ou l’allocation aux adultes handicapés constitue une aide sociale attribuée aux individus ayant un handicap dans le but de leur garantir des ressources. Pour favoriser l’insertion des bénéficiaires de cette prestation dans le monde du travail, des lois spécifiques sont élaborées pour réglementer l’exercice d’activités rémunérées. Que dit ces règles par rapport au nombre d’heures auquel ces derniers peuvent travailler tout en bénéficiant de l’allocation aux adultes handicapés ? Découvrez ci-dessous la réponse à cette question.

Combien d’heures est-il possible de travailler avec une AAH ?

Depuis l’an 2017, plus précisément le 1er janvier, les personnes qui bénéficient de l’allocation aux adultes handicapés ont la possibilité de travailler sans aucune limite d’heures tout en conservant leur droit.

Toutefois, elles ne devraient pas excéder un plafond donné de revenus. Il faut noter que pour cette règle, les ressources qui sont prises sont celles déclarées aux administrations fiscales, y compris celles du conjoint au cas où le sujet concerné en aurait un. Ce plafond est fixé actuellement par la Caisse d’Allocation Familiale à :

  • 12 804 euros l’an pour les individus célibataires et qui vivent seuls,
  • 25 608 euros l’an pour ceux qui sont en couple,
  • Pour les individus en couple, s’ils ont des enfants, il faudra ajouter 5 121 euros l’an pour chaque enfant.

Il est à préciser que ces limites de revenus exigées par la CAF pour pouvoir bénéficier de l’AAH ne sont pas fixes. Elles varient par an et en fonction de la situation familiale de chaque individu bénéficiaire. Il est donc conseillé de toujours chercher à se référer aux dernières données de la CAF ainsi que de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées).

Lire aussi :  Bureau de change à Paris : où obtenir le meilleur taux ?

De cette façon, il est possible d’avoir les chiffres à jour. Même si aucune limite d’heures de travail n’est exigée aux personnes handicapées qui travaillent, elles doivent réunir un certain nombre de conditions en dehors de celle du revenu pour pouvoir percevoir leur AAH.

Quelles sont les autres conditions à respecter pour pouvoir avoir son AAH même lorsqu’on travaille ?

Normalement, l’AAH est réservée aux sujets handicapés à qui il est difficile de travailler et de pouvoir prendre en charge leurs besoins. Mais, depuis quelques années, la possibilité est offerte de travailler et de bénéficier de cette allocation. Toutefois, pour que cela se fasse, il faut également :

  • Que le sujet soit âgé de 20 ans au minimum,
  • Que son taux d’invalidité ou d’incapacité soit situé entre 50 % à 80 %,
  • Que son handicap puisse entraîner des difficultés à avoir ou à conserver un travail,
  • Que le sujet concerné réside de manière régulière et stable sur le territoire français.

Lorsque toutes ces conditions sont réunies, y compris celles du respect du plafond de ressources fixé par la CAF, un individu handicapé peut profiter pleinement de L’AAH tout en la cumulant avec un emploi.

Mais il faudra notifier que cette situation peut causer parfois une réduction en ce qui concerne cette allocation. Cela peut même dans certains cas entraîner sa suppression. C’est le montant des ressources professionnelles perçues qui déterminera si cette aide sera réduite, supprimée ou conservée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici