Noter cet article

Afin de garantir votre bien-être, il est important de vous engager avec une compagnie d’assurance. Cependant, les assurances CNP représente la première assurance qui s’offre à tout citoyen français. Est-ce autant une raison pour ne pas voir votre maladie rejetée par cette assurance ? Découvrez ici s’il est possible que l’assurance CNP refuse de prendre en charge votre maladie et ce qu’il faut faire.

Assurances CNP : ce qu’il faut savoir sur la Fondation d’entreprise

Au départ, la CNP était l’abréviation de « Caisse nationale d’assurance sur la vie », puisqu’il était la fusion des deux premières caisses en 1949. 10 ans plus tard (en 1959), elle se fusionne avec la Caisse d’assurance en cas d’accident pour devenir « Caisse nationale de prévoyance en 1992 » ce fut en 1992 que la CNP devient société anonyme et change de nom.

Objectifs des assurances CNP

La fondation d’entreprise CNP assurances est créée en 1993. Elle se démarque des compagnies d’assurance en s’engageant en faveur de la santé publique. Le rôle de la Fondation d’entreprise CNP assurances est de promouvoir la santé à tous. De même, les assurances CNP visent à soutenir et initier les actions et projets qui aspirent l’intérêt général afin de développer le champ de la santé collective. Pouvez-vous voir votre maladie rejetée par les assurances CNP ? C’est possible.

Lire aussi :  Quel est le salaire d'un testeur de toboggan ?

La position des assurances CNP

Dès 2021, on parle de Fondation d’entreprise. En revanche, les objectifs de CNP assurances ne sont pas perdus du collimateur. Ainsi, les motivations des assurances CNP s’expriment en ces termes : « Assureurs et investisseurs responsables, animés par la vocation citoyenne de notre groupe, nous agissons avec nos partenaires pour une société inclusive et durable en apportant au plus grand nombre des solutions qui protègent et facilitent tous les parcours de vie. »

Ce que garantissent les assurances CNP

Les assurances CNP garantissent votre décès. De même, lorsque vous perdez totalement et de façon irréversible votre autonomie, les assurances CNP vous prennent en charge. Voici la liste complète des garanties de la CNP :

  • Invalidité permanente totale (IPT) ;
  • Incapacité de travail temporaire (ITT) ;
  • Garantie Mi-temps thérapeutique ;
  • Invalidité permanente partielle (IPP) ;
  • Invalidité Aéras.

Vous ne risquez pas de voir votre maladie rejetée par les assurances CNP lorsqu’elle se trouve dans les cordes des garanties précédemment énumérées. Les assurances CNP offre également une garantie perte d’emploi (facultative). Toutefois, lorsque vous êtes hors de la France, les assurances CNP peuvent refuser votre maladie.

Les assurances CNP : sauver des vies et réduire les inégalités sociales de santé

Les assurances CNP sauve des vies. Ceci étant, la CNP assurances s’est axée sur l’amélioration de la prise en charge de l’arrêt cardiaque sur l’ensemble du territoire durant les dix dernières années. Elle a d’ailleurs œuvré pour l’équipement en défibrillateurs des collectivités locales. Déjà en 2019, sa Fondation a intensifié son soutien. C’était pour encourager des actions de sensibilisation et de formation aux gestes sauveurs, avec de nouveaux partenaires associatifs.

Lire aussi :  CCA International : Transformer l'Interaction Client en Expérience Unique

De plus, les assurances CNP œuvrent pour réduire l’inégalité sociale de santé. En effet, le milieu dans lequel on naît, on grandit et on évolue, impacte considérablement notre santé. Des inégalités sont tissées dès le bas âge, se manifestent et s’amplifie à l’adolescence. Ces inégalités se creusent à l’âge adulte en fonction de nos conditions économiques et sociales, notre mode de vie ou notre accès aux droits et aux soins. Ces facteurs influencent notre état de santé et nos différentes trajectoires de vie.

Ce que les assurances CNP ne garantissent pas

À l’instar des assurances des compagnies, les assurances CNP ne prennent pas en charge tout. Voici la liste complète de ce que les assurances CNP ne garantissent pas :

  • Le suicide qui intervient lors de la 1ʳᵉ année du contrat, excepté le cas d’une acquisition de résidence principale qui se limite à 120 000€ ;
  • Les atteintes discales ou vertébrales (lumbagos, lombalgies, etc.) excepté lorsqu’elles engagent une intervention chirurgicale durant toute la période d’invalidité ou d’incapacité ;
  • Les affections psychiatriques telles que les dépressions nerveuses, l’anxiété, etc. En cas d’hospitalisation allant au-delà de 9 jours continus en milieu psychiatrique, ou lorsque l’assuré est mis sous tutelle ou curatelle ;

Ce qu’il faut retenir du rejet de maladie par les assurances CNP

En somme, il incombe de retenir que les assurances CNP garantissent plus prises en charge à leurs assurés. Ces prises en charge sont de différents ordres de maladie. Cependant, lorsque votre maladie n’est pas incluse dans les clauses, vous verrez malheureusement votre maladie rejetée par les assurances CNP. Il en est de même lorsque vous êtes hors de la France. Que faire ? Il est recommandé de respecter les clauses afin de toujours avoir gain de cause. Si vous êtes hors de la France, veuillez plutôt rentrer et faire constater votre état auprès des assurances CNP.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici