Rendez-vous en Septembre !

JPEG - 44.6 ko

Le 49.3 est dégainé, le tour de France est lancé, la coupe d’Europe est dans toutes les têtes, les français-ses sont en vacances : c’est plié…
…Du moins, certain-es essaient de nous en persuader.

Individuellement, nous avons participé à bon nombre d’initiatives et de manifestations.
De part et d’autre, beaucoup se sont exprimés. De notre côté, nous sommes restés concentrés sur ce qui nous semblait être la place la plus utile pour notre collectif : contribuer à offrir des espaces et des méthodes pour que chacun-e puisse s’exprimer, débattre, décider et agir en conscience et à égalité de droits. Sans idées préconçues ou vérités révélées mais en acceptant de travailler l’altérité et le conflit pour faire émerger l’intelligence collective.

Nous savons dans quel camp nous sommes : celui des salarié-es, précaires, chômeur-euses, pauvres, femmes, intermittent-es, jeunes, handicapé-es....
Celles et ceux qui subissent les discriminations et que cette loi scélérate (et bien d’autres) renvoie, encore un peu plus, à leurs galères.

* * *
PNG - 111.8 ko

Alors on continue d’essaimer : c’est dans cet esprit que nous vous annonçons la sortie, en septembre, de notre second DVD pédagogique pour pouvoir « animer un atelier de désintoxication de la langue de bois ».
Réalisé par Aurélien Blondeau, il outille et aborde les mécanismes et l’histoire qui conduisent à la manipulation et à l’exploitation par les mots.
Quelques clés supplémentaires pour se conscientiser et donner des moyens pour combattre : Nous, on est fan !

* * *

Anne a rejoint l’équipe du Contrepied
A l’époque du Pavé, la non-spécialisation était de mise. Elle partait de l’idée que certains savoirs-faire, dans un collectif, peuvent devenir des objets de pouvoir (et, donc, de domination) lorsqu’ils deviennent exclusifs. D’où l’idée de se les transmettre et de « tourner » régulièrement sur les taches à accomplir.
Mais on peut aussi constater que l’injonction à être bon-ne, toujours et en tout, peut aboutir à la dispersion, au travail à moitié fait et à des formes de souffrance au travail.
Nous avons, donc, décidé d’expérimenter autre chose : intégrer Anne, qui a les compétences et l’expérience, pour renforcer notre pôle administratif.
Cela nous impose des devoirs d’exigence et de vigilance : elle est, au même titre que chacun-e d’entre nous, un coopératrice à part entière de la SCOP : Bienvenue à elle !

Et pour bien commencer, nous sommes allé faire la traversée de la Baie du Mont Saint-michel à pied nus.
Là aussi, on peut avoir le choix entre les gros marchands qui trimballent leurs touristes sur les « autoroutes » pédestres du site ou les chemins de traverse de notre guide Renan qui racontent d’autres histoires, enjeux et avenirs possibles pour ce site magnifique.
On vous le conseille : c’est passionnant et vous finirez, peut-être, par pêcher le mulet à mains nues sous le regard des phoques....


LES RENDEZ-VOUS DE LA RENTREE : FORMATIONS ET CONFERENCES GESTICULEES

Il reste des places sur les stages de la rentrée et si vous n’avez pas de possibilité de prise en charge, nous avons des tarifs militants. Vous pouvez contacter Anne ou Stéphane : contact@lecontrepied.org

  • MELESSE (35) - du 27 au 30 septembre - Formation « Faire équipe » - 1ière des 2 sessions
    Durée : 50 heures sur 2 fois 4 jours
  • MONTPELLIER (34) - Mardi 18 octobre - 19h - Maison des Étudiants AIMÉ SCHOENIG
    Conférence gesticulée « Incultures 5 : travailler moins pour gagner plus : une autre histoire du travail et de la protection sociale » de et par Franck Lepage et Gaël Tanguy - Entrée gratuite mais réservation conseillée sur le site de l’Université - Atelier le mercredi 19 au matin

ET DÉJÀ : LES FORMATIONS 2017 ! !

Pour 2017, on a choisit de faire catalogue commun avec nos alliés locaux du Kerfad et du Champ commun : la plaquette sortira très bientôt.
Les programmes et devis des stages seront prochainement disponibles sur notre site

LES STAGES COURTS : 32h du lundi midi au vendredi midi

« Susciter la participation »

  • du 6 au 10 mars
  • du 29 mai au 2 juin
  • du 2 au 9 octobre

« Penser et structurer son action dans la complexité » : du 20 au 24 mars (pendant le festival « Le Contrepied dans l’plat »)

« Enquêtes sensibles - enquêtes de conscientisation » : du 20 au 24 mars (pendant le festival « Le Contrepied dans l’plat »)

« Renforcer ses pratiques d’éducation populaire (susciter tome 2) » : du 3 au 7 juillet

« Repenser ses pratiques pour agir dans le travail social » : du 2 au 6 octobre

LES STAGES MI-LONG : 50h en 2 sessions de 4 jours

« Intervenir dans l’espace public à l’échelle d’un quartier » : du 2 au 5 mai et du 10 au 13 juillet

« Mobiliser les publics et susciter leur participation » : du 17 au 20 octobre et du 12 au 15 décembre

LES STAGES LONG

« Éducation Populaire et Transformation Sociale » : 100h en 4 sessions de 4 jours du 9 au 12 mai / du 4 au 7 juillet / du 19 au 22 septembre / du 14 au 17 novembre

« Devenir Conférencier-ière Gesticulant-e » : 108 h en 4 sessions du 20 au 24 mars (pendant le festival « Le Contrepied dans l’plat ») / du 9 au 12 mai / du 27 au 30 juin / du 19 au 22 septembre


SUR VOS TABLETTES : LA SECONDE ÉDITION DU FESTIVAL « LE CONTREPIED DANS L’PLAT »

C’est prévue du 16 au 25 mars avec des conférences gesticulées, des formations, des ateliers et des rencontres…

On vous en reparle bientôt


LE COIN DES LECTURES

Un petit clin d’oeil à notre ami Benjamin Roux et ses éditions du commun dont voici la dernière livraison :

Eric Louis est cordiste et nous raconte son quotidien d’intérimaire, suspendu à sa corde, entre paysages fantomatiques et rapport au travail. Un texte court, sec, puissant qui nous plonge dans son quotidien. Il s’agit de son premier ouvrage.

Écrire le réel pour combler les vides… des traces brutes, une ivresse dans la quête de soi et des autres. Ecrire le réel c’est reprendre la route, s’imaginer, s’inventer qu’importe, c’est suivre ses propres traces mais pouvoir en apprécier la forme, la profondeur et la texture… c’est s’y plonger tout entier. Des récits de vie qui se tiennent au bas du ventre comme des poids de souvenirs… qui rappellent à l’épreuve, au goût de vivre, à l’autre… au commun.

Collection co-dirigée par Sylvain Bertrand et Benjamin Roux


ET UN BON ÉTÉ À VOUS TOU-TES